Temple

Temple

Ciment, encre de chine, acrylique
33x16x7,5 cm (2013)

Je regarde le Temple, un bloc de ciment anthracite comme un fragment d’antique. C’est une petite architecture déjà là, parfaitement rescapée : un noyau d’habitation, un bloc fermé sur lui-même, autosuffisant, opaque et inhabitable, condamné aux regards. On imagine comment entrer là-dedans, l’œil se promène et escalade ce vestige, et ce petit monde en soi nous raconte une histoire : le hors-champ d’une dune de sable, la trace d’une démolition, son abandon et son élection, puis il redevient un petit bloc de perfection muette.
(Élodie Issartel)